Perspective terre

mue

L'agence s'attachera en cette année et après 14 ans de projets à offrir une vision résolument contemporaine de l'architecture, les enjeux tels que nous les appréhendons grâce à la nature composite des projets de l'agence sont à la fois divers, opposés, décorrélés et pourtant ils ont tous pour objectifs de permettre d'offrir et de partager une partie de notre culture architecturale. 2014 marquera sans doute l'amorce pour l'agence d'une mue profonde et protéiforme visant à renforcer, maitriser, développer, communiquer les savoirs et outils acquis au cours de ces 14 ans.

environnement

Aux yeux de l'agence, plusieurs changements majeurs se sont opérés ces dernières années, une prise de conscience des enjeux environnementaux dans la société Européenne suivi par la mise à disposition de matériaux de construction permettant de répondre aux enjeux thermique et environnementaux ont permis de pousser les entreprises à augmenter les volumes de production qui permettent aujourd'hui leur démocratisation. La réglementation thermique 2012 est venue sceller et confirmer le mouvement initié, et même si ces transitions nécessitent toujours une période d'adaptation, elles sont aussi propices à la remise en question d'habitudes fortement ancrés.

La problématique liée à l'environnement est qu'elle suscite passion et engouement, ainsi nous avons pu  constater la prolifération de solutions active et dont le bilan écologique et économique peut être à certain égard contestable. Les solutions de production d'énergie contemporaine sont souvent complexes, nécessite un entretien adéquat et ne sont transposable massivement qu'à certaine condition. L'exemple du chauffage bois, dont l'émission de particules fines inhérente à la combustion en foyer ouvert fut l'un des fléaux des siècles précédents est un exemple idéal. Leur adoption aujourd'hui ne doit pas faire perdre de vue le coût qu'elles engendrent, et hors cas de figure particulier, elle n'apporte aucun gain financier substantiel sur le long terme. Leur intérêt évidement primordial est d'utiliser des ressources moins nocives pour l'environnement et c’est pour cela qu’elles doivent être soutenues.

Notre positionnement a toujours été de tirer profit des invariants d'un projet plus que de miser sur une technologie pour être économe en ressources. Une fois qu'un projet est correctement orienté, proportionné, illuminé, tempéré alors les technologies sont à même de lui permettre d'aller au delà de ses capacités propres, c'est à ce moment et à cette condition qu'elles deviennent indispensables. Donner à un projet une capacité passive maximale est ce qui doit concentrer l'attention et le budget en premier lieu et c'est ce à quoi nous portons attention de manière permanente. Ces éléments figés et qui rempliront leur rôle au delà des évolutions technologiques et environnementales futures sont donc au centre de l’attention lors de la création de nos projets car ils définissent la qualité intrinsèque et immuable du projet.

maitrise

Depuis maintenant 14 ans, l'agence a eu à intervenir sur un nombre important d'opérations et ce à tout les stades opérationnels. Cette variété aujourd’hui maitrisée, nous permet de faire face à l'ensemble des typologies de projet qui peuvent nous être soumis. Le plus notable est qu'aujourd'hui chaque expérience acquise dans un domaine donné influence les autres. Ainsi, la connaissance des contraintes architecturales modifie de fait la façon dont l'urbaniste peut être amené à définir un schéma ou un règlement de même que l'architecte comprend mieux les contraintes urbanistiques s’il en maitrise les codes et aspects particuliers.

Ce mode de fonctionnement est essentiel au développement de l'agence et prend une part importante dans notre maitrise des connaissances. La connaissance des disciplines qui peuvent interagir avec l'architecture ou l'urbanisme n'amène pas uniquement un savoir, mais plutôt une compréhension des fonctionnements et contraintes qui nous permettent de saisir au mieux les enjeux et apporter des solutions efficientes pour le compte de nos clients.

Au fur et à mesure que les champs de nos connaissances progressent, ceux-ci interagissent de fait avec les disciplines qui composent notre cœur de métier. Sans une compréhension et une connaissance approfondie de la thermique, il aurait été complexe de saisir les enjeux et les contraintes environnementale du bâtiment. Cette dernière à eu lieu massivement dans la filière du bâtiment, et permet aujourd'hui de disposer de connaissances, d'outils et de solutions technique permettant la remise en question de certaines habitudes et méthodologies environnementales.

Ce phénomène se produit systématiquement dès qu'un champ de connaissance est abordé et assimilé au sein de l'agence. Les contraintes et facteurs économique qui régissent les commerces ont par exemple fortement remanié la façon dont un projet urbain peut et doit prendre en compte le fonctionnement commercial. Une volonté politique, un projet urbain réussi ou une implantation commerciale ambitieuse n'ont jamais fait la réussite d'un projet, la synthèse des trois amène par contre généralement la réussite. Ce constat amène donc l'agence à systématiquement développer ses axes de pensée transversalement afin de répondre aux mieux aux attentes de nos clients.

Les champs ouverts récemment par les nouvelles technologies et particulièrement ces dernières années nous semblent offrir des opportunités nouvelles. La façon dont les marchés contestables du web se développent interpelle l'agence à plus d'un titre. L'architecture ne nous semble pas avoir à ce jour réussit à prendre acte de ces nouveaux outils. Que ce soit par connaissance, maturité ou indifférence, il est toutefois clair pour nous que des passerelles peuvent et doivent être lancées. Evidemment elles ne le seront sans l'acquisition d'une connaissance profonde des contraintes et possibilités inhérente aux nouvelles technologies doublées d'une réflexion sur les enjeux et leur finalité.

Il est clair aujourd'hui pour nous que la démocratisation et la vulgarisation massive permise par les réseaux rendent à plus d'un titre certains schémas ou situations obsolètes, aussi l'agence investigue les champs au travers desquels il est possible de se réinventer. L'architecture ne peut et ne doit rester cantonnée au agences ou aux grands projets, elles doit et est en train de sortir des agences pour se diffuser au sein de la société, il faut accompagner ce mouvement non pour l'encadrer, mais pour l'amplifier.

Revenir